Lors d’une nocturne à la galerie LTK le 2 juillet dernier, nous avons eu le plaisir d’accueillir Corentin de Dupin&Duclos rien que pour nous et quelques fans.

Corentin est revenu sur l’exposition du binôme en septembre 2020 à la galerie “Le Royaume”, puis nous a livré des éléments de lecture de leur dernier projet : leur participation à Echappées d’Art 2021 via l’illustration du tramway angevin IRIGO.

Retour sur l’exposition Le Royaume

Dupin & Duclos c’est un binôme artistique, l’un angevin, l’autre nantais, que nous avions exposé en septembre 2020 suite à leur résidence d’été dans les locaux de la galerie.

Pendant six semaines, les artistes ont eu carte blanche pour investir les locaux de la galerie.

dupin et duclos vernissage ltk
Présentation de l’exposition Le Royaume par Corentin et Jordan

Paroles d’artistes Dupin et Duclos

“On a trouvé une technique de représentation de la ville à quatre mains, c’est à dire qu’on dessine tous les deux, toujours ensemble. On intervient vraiment à deux sur le dessin.

On a trouvé cette technique de dessin parce qu’on voulait parler de la sur-mondialisation et comment nos villes peuvent se développer, parfois à outrance, de manière organique. Et donc, on a cherché à créer des villes très, très denses et dans le cadre de notre exposition de l’été dernier à la galerie LTK, Le Royaume. On a fait toutes ces toiles intégrées dans un grand royaume en noir et blanc où elles communiquaient toutes ensemble et on a caché dix éléments que les gens pouvaient retrouver pour gagner une toile.

Notre démarche artistique, après le message sur l’urbanisation, ça va être une forme de démocratisation de l’art.

Et pour ça, on aime rajouter des éléments participatifs dans notre boulot, dans nos expositions, pour que tout le monde puisse se sentir un peu concerné par ce qu’on fait, pour que tout le monde cherche un petit peu à interagir avec les dix éléments qu’on avait cachés. C’est une famille qui avait gagné au tirage au sort.

Cette expression était intéressante pour nous parce que dans un petit espace comme la galerie LTK, on s’est rendu compte que les gens de tous milieux sociaux, de tous âges pouvaient venir et ils étaient prêts à passer une heure, voire deux heures, à chercher tous ces éléments sans s’ennuyer.

Donc, on s’est dit il y a quelque chose à faire dans l’attente, etc. Il y a quelque chose à travailler aussi dans cette portée. Et surtout notre boulot, en fait, ça marche vraiment avec tout le monde.

Au mois de mars, c’était marrant. On avait lancé un jeu, justement pendant le confinement, le jeu des phares puisqu’on s’était dit qu’en cette période de confinement, les gens ne pouvaient pas faire plus de 10 kilomètres de déplacement autour de chez eux. Donc pour les gens du centre ville, c’était quand même assez dur de trouver des moments, un petit peu d’évasion.

On a caché quatre phares en disant vous allez retrouver, ça vous fait une belle balade, vous avez les villes un peu différemment. Et derrière, il y avait un cadeau. La clé, c’était une gravure spéciale sur les phares, avec le thème de remettre un petit peu de lumière dans des moments difficiles, etc. Toujours du fun un petit peu dans l’approche. L’aspect ludique aussi. Comment les gens, même en abordant l’aspect de la ville graphique comme ça, peuvent se transposer dans le réel ?”

Dupin et Duclos Echappées d’Art 2021

Dupin&Duclos ouvrent le bal d’Echappées d’Art 2021, en illustrant le tramway angevin Irigo.

Paroles d’artiste Dupin et Duclos

“Comment la Ville peut devenir un terrain de jeu autant dans notre travail que en vrai ? Ça, c’était quelque chose qui nous plaisait beaucoup. C’est là qu’on a été contacté par la mairie pour faire le tram. Et du coup, c’était une période assez étrange. On était en confinement. On savait à peu près qu’on allait être déconfinés, mais juin juillet, ce n’était pas très, très clair quand même. Mais on s’est dit par contre, le tram va sortir tout début juillet.

Ça sera certainement un moment où les gens vont pouvoir ressortir dehors et il y aura une envie de profiter des extérieurs tout de suite. On s’est dit déjà, on va faire un tram en juin, évidemment, avec des éléments du réel implanté dans nos villes imaginaires pour que les gens se sentent déjà concernés. Mais qu’il y est un attrait en plus. On s’est dit ça peut être l’occasion de parler du retour des soirées angevines.

Et on a tout de suite du coup cherché à axer ça autour des ginguettes, qui touche quelque chose qu’on ne faisait pas avant en fait dans notre travail; on l’a intégré dans nos villes à ce moment là.

D’abord, on a le fleuve de la Maine qui passe en bas du tram et c’est comment on peut se réapproprier tous ces espaces imaginaires et à inventer. Et tu peux faire un concert au pied de la tour Saint-Aubin, par exemple. Et toutes ces guinguettes, en fait, c’est inviter les gens à se dire on va pouvoir à nouveau ressortir. Et toutes les chaises sont vides, à toi de t’imaginer la soirée. C’est pour ça qu’il part de ce jaune très clair à ce bleu : c’est de la Golden Hour, donc le début de la soirée, la dernière lumière du jour jusqu’à la Blue Hour, qui est la première lueur du petit matin que tu vois. On a tout ce cheminement de soirée. C’est le petit blanc en face du château et tu continues. Il y a un concert, il y a une soirée chez des copains.

Et puis tu termines au petit matin. Je ne sais pas, mais je mets le petit verre de génépi qui va bien au bord des quais, au pied de la cathédrale, sur mon côté, serveur celui là. Et dans cette démarche, encore une fois vraiment, créer une espèce de lien, offrir un terrain de jeu un petit peu visuel avec les Angevins et en plus, le format du tram. C’est assez fou que ça éclate. On avait un jeu d’échecs qui était super intense.

Un instant que nous voulions poétique. Chacun pourra s’imaginer la soirée de rêve qu’il désire sur ce tram.

Dupin&Duclos

Retrouvez le travail de Dupin et Duclos aux Espaces atypiques Angers

Nous nous sommes associés avec Cédric PINTO, gérant des Espaces atypiques Angers, 20 place Louis Imbach à Angers.

Le show-room nous est réservé pour mettre en avant des artistes professionnels locaux. Depuis octobre 2020, vous pouvez retrouver des oeuvres originales de Dupin et Duclos.

Si vous êtes intéressé, envoyez-nous un mail : contact@galerieltk.fr ou appelez-nous au 0767222068.

error: